VIE HEALTHY

Le deshydrateur

Que ce soit parce que notre potager déborde de légumes, une super offre chez notre primeur préféré, ou pour sauver les fruits et légumes « moches « de fin de marché, il arrive que l’on se retrouve avec une quantité superflue de fruits et légumes.

Déshydrater s’est présenté comme la solution idéale pour la conservation en premier lieu, et puis a finalement ouvert un champ des possibles insoupçonné.

C’est quoi déshydrater?

Déshydrater c’est enlever le liquide d’un produit. Le désydrateur permet un séchage à basse température.
Considérons un fruit ou légume comme étant la somme = liquide + vitamines/enzymes/minéraux + fibres.
Quand l’extracteur de jus permet de les séparer en liquide + vitamines et fibres de l’autre côté pour permettre une meilleure assimilation des vitamines, puisque le corps n’utilise pas d’énergie à digérer les fibres. Le déshydrateur, lui, garde vitamines + fibres et se dépourvu du liquide.

Aussi, à consommer uniquement des produits déshydratés, on manquerait cruellement d’eau. Néanmoins, c’est ce que l’on fait depuis des décennies, avec les cuissons à hautes températures et autres fritures/barbecue. 😉

Désydrater à moins de 42° permet de conserver une alimentation « vivante » avec plus d’enzymes, de vitamines et de minéraux disponibles.

Pourquoi déshydrater?

  • pour conserver des aliments crus plus longtemps
  • pour un stockage qui n’utilise pas de ressources (une fois déshydratées, les denrées se conservent dans des bocaux en verre, quand le stockage au congélateur nécessite de l’électricité)
  • pour varier son alimentation (texture, goût, formes)

En pratique, que peut-on réaliser?

  • des fruits séchés
  • des chips de fruits et légumes
  • le séchage de plantes aromatiques pour infusions
  • le séchage pour faire ses épices
  • des yaourts
  • des crackers
  • ou gâteaux cuits à basse température
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply